Biennale Internationale d'Art Contemporain

Elle s'est déroulée du 12 juillet au 21 août 2021

Mot de clôture de Pascale Cuinier, commissaire d'exposition

On dit souvent qu’un artiste est là pour déranger, inquiéter, remettre en question, déplacer, faire voir, faire entendre le monde dans lequel il vit, en utilisant tous les moyens à sa disposition. L’artiste est à la fois le pont et le ravin.

Pour reprendre les propos de J-P Sartre, le rôle de l’artiste est de proposer au spectateur un portrait de la société, de la réalité afin que celui-ci puisse développer une conscience de sa propre condition et des multiples réalités de son environnement.

                        Chaque artiste est une éponge qui s’imbibe de son environnement.

Il est non seulement un acteur de changement mais il joue un rôle important dans une société quelle qu’elle soit et encore plus dans celle d’aujourd’hui.

Cette année 2021, chacun des artistes ici présents est un monde, le plus incarné possible. Dans la diversité d’expression et sa personnalité propre, chacun a insufflé cet air fondamental au cœur de Marcigny et pour le commun des mortels.

 

Chaque artiste, avec sa manière de comprendre le monde dans sa continuité, est un observateur de l’humanité – C’est un don – Et comme tout observateur créateur, nous avons cette fonction de sauvegarde du savoir et de la connaissance mais aussi cette nécessité de matérialiser un paysage intérieur et de transformer l’émotion.

 

Chacun de vous a joué auprès du public un rôle de transfiguration, voire de canalisation de l’énergie émotionnelle. Vous avez sublimé, fait sortir à l’extérieur ce qui est à l’intérieur. Vous avez procuré au public ce sentiment de liberté très fort dont nous avons tous besoin aujourd’hui dans une société très contrôlante et formatée et tout à la fois ouverte, dissonante, contradictoire et perturbante.

Cette année, la sculpture, et notamment les bronzières Huguette Félicité, Céline Roblin et Carole Schoeni ont caracolé en tête de peloton, mais ce sont les bateaux de Alain Bourgeon qui ont pris le large avec le public.

Ouvreurs d’esprit, bien malin pourtant serait celui qui peut dire qui est le meilleur, l’art n’est pas une compétition, et tous, vous êtes les meilleurs, vous avez votre place ici et ailleurs pour le public et ce que vous ouvrez comme possible en lui.

 

J’ai entendu ce public et ses mots à lui : « étonnement, beauté, régal, surprise, qualité, j’aime, magnifique… ». Dans ce public j’ai vu toutes les générations confondues mais aussi une très jeune génération, plus motivée que jamais, vive et curieuse comme le petit animal, les yeux brillants, et j’étais ravie, emplie d’espoir car cette génération s’appelle demain.

Vous avez montré ce qui est possible de voir, de concevoir, d’imaginer, de permettre, d’accéder.

L’art est une nécessité.  Individuel ou collectif, il n’est pas seulement un plaisir pour les sens, il est vital, il est une véritable fonction pour la pérennité de toute société libre.

Pour cela, merci à vous tous !

 

Pascale Cuinier 22 août 2021

238041613_4239499356087132_6571544645636933919_n.jpg
239080111_4230499656987102_6770675606533336817_n.jpg

Extrait du livre d'OR:

Très belle expo, jamais déçu, bravo à tous les bénévoles, on sera encore présent à la prochaine Biennale

Très belle Biennale qui présente des artistes intéressants et qui permet de visiter la ville,

Comme toujours nous avons été ravis de parcourir la ville à la découverte d'artistes formidables

Un grand merci à toutes celles et ceux qui font vivre l'Art Contemporain dans les endroits les plus inattendus

Toujours aussi réussi. Bravo. Une belle sélection, de l'émotion, très agréable de déambuler de lieu en lieu. Un événement incontournable loin de la vacuité de l'art contemporain spéculatif

Livre-d-Or-Format-21-x-29-7cm-100-pages-Couverture-Noire-Format-Portrait-A4.jpg
à télécharger
logo.png